Déployer un projet web ASP.NET Core 1.0 avec Docker sur Windows en 15 minutes

Venant tout juste de passer sous Windows 10 update November 2015 (prérequis pour Docker beta) et souhaitant tester la RC2 fraichement débarquée de .NET Core, je me suis dit qu’un petit post ne serait pas de trop pour prendre les (nouvelles) bonnes habitudes. Aussi voici comment faire court pour créer une application .NET Core :

Installation des prérequis

Pour créer un projet ASP.NET Core :

  • .NET Core SDK (en RC 2 lors de la rédaction de ce post) : https://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=798398
  • NodeJS et son gestionnaire de package NPM : https://nodejs.org
  • Docker pour Windows (si vous êtes sur Windows) ou Docker pour Mac (si vous êtes sur Mac) : https://beta.docker.com/ (l’utilisation de la Beta nécessite l’obtention d’une clef qui arrive au compte goutte en ce moment …). Vous devez également avoir une version de Windows 10 adéquate (avec Hyper-V installé … pourquoi ne l’auriez-vous pas installé d’ailleurs ?!?) et la mise à jour de Novembre 2015.

Création du projet ASP.NET Core

  1. Dans une invite de commande ou dans une console PowerShell :
    1. mkdir coreapp : création d’un répertoire racine pour le projet
    2. cd .\coreapp\
  2. Installation du générateur Yeoman ASP.NET pour créer une application ASP.NET Core (et non juste une application console avec la commande dotnet new)
    1. npm install –g yo : installation de Yeoman
    2. npm install –g generator-aspnet : installation du générateur ASP.NET Core de Yeoman
  3. Création du projet :
    1. yo aspnet : affiche un wizard pour créer un nouveau projet :
      image
  4. Dans le wizard :
    1. Sélectionnez Web Application > Boostrap
    2. Saisissez le nom de l’application
  5. Le générateur va se mettre au travail et récupérer pour vous toutes les dépendances du projet et les placer dans un répertoire du même nom que celui de votre projet.
  6. Nous avons un peu de modification à faire pour rendre notre application compatible avec Docker (et rendre accessible notre application  à l’extérieur du container).
    Ouvrez le fichier Program.cs dans votre éditeur préféré (Visual Studio Code ?)
    Modifiez le contenu pour avoir un contenu similaire à ce qui suit puis enregistrez vos modifications :

    using Microsoft.Extensions.Configuration;
    
    ...
    namespace AppCoreDocker
    {
     public class Program
     {
     public static void Main(string[] args)
     {
     var config = new ConfigurationBuilder()
     .AddEnvironmentVariables("")
     .Build();
     var url = config["ASPNETCORE_URLS"] ?? "http://*:5000";
     var env = config["ASPNETCORE_ENVIRONMENT"] ?? "Development";
     
     var host = new WebHostBuilder()
     .UseKestrel()
     .UseUrls(url)
     .UseEnvironment(env)
     .UseContentRoot(Directory.GetCurrentDirectory())
     .UseIISIntegration()
     .UseStartup<Startup>()
     .Build();
    
     host.Run();
     }
     }
    }
    

    Cette modification permet de spécifier à Kestrel d’écouter sur le port 5000 quel que soit l’adresse que nous lui fournissons (merci à Laurent qui m’a évité de perdre du temps). Vous remarquerez la nouveauté liée à la RC 2 de cette configuration.

  7. Une fois le projet générer, les étapes sont les mêmes que pour tout projet :
    1. cd <nom de votre projet>
    2. dotnet restore : restaure les packages Nuget de l’application
    3. dotnet build : compile le projet (se produira si vous faites un run également)
    4. dotnet ef database update : crée la base de données SQLite pour gérer l’authentification (démo uniquement)
    5. dotnet run : lance le serveur Kestrel sur l’URL http://localhost:5000

image

Ouvrez un navigateur web avec l'URL : http://localhost:5000

image

Déploiement avec Docker

Afin de pouvoir lancer votre application dans un container Docker, nous devons créé notre Dickerfile. Le générateur Yeoman vous a déjà généré ce fichier, néanmoins, pour le moment le template de Yeoman n'est pas à jour (notamment l’image de base qui n’est pas la bonne et les actions maintenant avec la commande dotnet au lieu de dnx - cela a été mis à jour dans Github mais pas dans les distributions npm lors de la rédaction de ce post) que vous devrez modifier afin d’avoir un Dockerfile similaire à :

FROM microsoft/dotnet

ENV ASPNETCORE_ENVIRONMENT= "Production"

COPY . /app
 WORKDIR /app
 RUN ["dotnet", "restore"]

EXPOSE 5000
ENTRYPOINT ["dotnet", "run"]

Une fois le fichier modifié, vous pouvez exécuter les commandes suivantes :

  1. docker build –t <votre tag> .
  2. docker run –d –p 5000:5000 <votre tag>

La première commande build crée l'image Docker en installant les dépendances. La commande run exécute un container avec l'image créée précédemment sur le port 5000.

Ouvrez un navigateur web avec l'URL suivante : http://docker:5000 (et non localhost)

image

 

Conclusion

Force est de constater que l’uniformisation de la chaîne de commandes .NET Core et la possibilité de réaliser ses containers Docker dans un environnement Windows (ou Mac) apporte un réel gain de temps et une uniformité des outils quelle que soit l'environnement de développement.

Néanmoins, je ne pourrais que trop vous conseiller de tester vos containers dans un environnement Docker Linux stable et ne pas oublier que pour le moment Docker for Windows est en Beta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *